Qu'est-ce que la désertification ?

Qu'est-ce que la désertification ?


Si les déserts font partie du décor naturel terrestre, la désertification est principalement liée aux activités humaines. Point focal du COP 22 de 2018 en Marrakech, qu'est-ce que la désertification et que faire pour lutter contre ?


Qu'appelle-t-on désertification ?

Le terme désertification se réfère à la dégradation des terres dans les zones arides et semi-arides et subhumides. Il peut s'agir d'un phénomène naturel ou d'un impact de l'activité humaine. Aujourd'hui, la désertification a tellement évolué qu'elle est devenue un problème mondial. Le chiffre sorti par les organismes internationaux de l'environnement a indiqué que :

  • La désertification touche 1/3 de la population mondiale
  • 66 % des terres émergées sont déjà affectés par la dégradation des terres et les 34 % restant sont gravement menacés
  • Tous les continents sont concernés par le phénomène : l'Afrique à 37 %, l'Asie à 33 %, l'Australie à 14 %, l'Europe et l'Amérique à 0.6 %

La même étude a précisé que 10 millions d'hectares par an seront transformés en déserts inhabitables si la désertification poursuit son rythme d'évolution actuel.

 


Les causes de la désertification

Les causes de la désertification sont multiples, incluant entre autres :

  • Le changement climatique : les températures extrêmes en permanence et la déficience de précipitation causent la sécheresse et empêchent le bon développement de la végétation.
  • La pression démographique : la population croît très vite sur un espace identique causant ainsi la surexploitation des ressources naturelles. -   Le manque de source d'énergie : le bois en tant que source d'énergie fait l'objet d'une exploitation intensive dans les pays tropicaux non pétroliers.
  • L'urbanisation mal maîtrisée : la transformation d'une zone rurale en urbaine se fait au prix d'une pression accrue sur les espaces verts.

La récurrence et l'intensification de la sècheresse ne sont pas à l'origine de la désertification, mais elles on un impact dans l'aggravation des effets anthropiques sur la dégradation des zones sèches.



Les impacts de la désertification

Les conséquences de la désertification sont terribles. En affectant la qualité du sol, le phénomène entraîne la baisse de la production alimentaire et favorise les risques de malnutrition. La sécheresse cause la recrudescence des maladies véhiculées par les eaux et les aliments insalubres. L'envasement des barrages et l'ensablement des terres provoquent la diminution de la capacité de production en énergie des centrales hydrauliques et freinent le développement des secteurs secondaires et tertiaires.


L'ONU a établi les coûts socio-économiques de la désertification. Le rapport qu'elle a publié en 2006 a indiqué que la dégradation des terres entraîne une perte d'environ 64 milliards de dollars par an. Au niveau national, ceci est évalué à 9 % du PIB agricole, voire plus.

Les coûts sociaux et environnementaux sont difficiles à estimer. Les collectivités sont souvent entraînées dans des conflits pour accéder aux ressources naturelles disponibles. La recherche d'une espace vitale pousse les familles à migrer vers d'autres pays.



Comment lutter contre la désertification ?

Il est tout à fait possible de combattre la désertification. Ce sera en privilégiant l'appui au développement de systèmes de production agricole durable. Dans les pays arides et dépourvus de ressources énergétiques, comme en Afrique, il faut favoriser l'accès aux énergies renouvelables.


La région Sahélienne et le Moyen-Orient ont pu profiter d'un plan anti-désertification dès 1989 grâce à la fondation Mohamed Ayachi Ajroudi. Dans les pays développés, la gestion des ressources naturelles et énergétiques devrait cesser d'être l'affaire de quelques usagers et doit concerner toute la population. L'ONAS, à travers l'« Ajroudi investment » de Mohamed Ayachi Ajroudi va exporter ses expertises en matière gestion environnementale à l'étranger.